Organisation

Nous avons choisi Liferay pour notre site cnc.fr en raison de la richesse des fonctionnalités. Nous disposons ainsi d’une vitrine et d’un véritable outil pour nous accompagner dans nos missions en France et à l’international.
Philippe Sizaire
Chef de projet informatique au CNC

Créé par la loi du 25 octobre 1946, le “Centre national du cinéma et de l’image animée“(CNC) est un établissement public administratif placé sous la tutelle du ministre chargé de la culture. Il assure l’unité de conception et de mise en œuvre de la politique de l’État dans les domaines du cinéma et des autres arts et industries de l’image animée, notamment ceux de l’audiovisuel, de la vidéo et du multimédia, dont le jeu vidéo.

Le CNC a plusieurs missions parmi lesquelles l’observation de l’évolution des professions et activités du cinéma et des autres arts et industries de l’image animée ; la contribution au financement et au développement de ces activités et leur adaptation à l’évolution des marchés et des technologies. A cette fin, il soutient, notamment par l’attribution d’aides financières, la création, la production, la distribution, la diffusion et la promotion des œuvres cinématographiques et audiovisuelles et des œuvres multimédia ; la création et la modernisation des salles de cinéma ; les actions en faveur de l’éducation à l’image et de la diffusion culturelle ; les actions pour le développement du cinéma favorisant la promotion et le développement du cinéma et des autres arts et industries de l’image animée en France et à l’étranger.

Le CNC contrôle également les recettes d’exploitation des œuvres et documents cinématographiques ou audiovisuels réalisées par les exploitants de salles de cinéma ; tient les registres du cinéma et de l’audiovisuel. Enfin il collecte, conserve, restaure et valorise le patrimoine cinématographique et participe à la lutte contre la contrefaçon de l’ensemble des œuvres.

Cette industrie pèse pour environ 1% du PIB français et emploie près de 340 000 personnes soit une valeur équivalente à celle du secteur automobile.

CSImage

Défi

En 2008, le CNC dispose d’un intranet et d’un site internet tous les deux vieillissants, peu évolutifs et ne répondant plus aux besoins du Centre. Le CNC ambitionne alors de réaliser deux projets : le premier doit consister en un bureau virtuel afin de permettre à ses agents de consulter tout type d’informations et d’accéder à leurs applications métiers à travers un espace de travail personnalisé ; le second est un projet de gestion de contenus à la fois pour l’intranet et pour le site web cnc.fr. Pour ce dernier, le Centre fait face à plusieurs challenges. Fonctionnel tout d’abord avec la nécessité de développer des fonctionnalités nouvelles pour rendre visibles aux agents et aux visiteurs les différents types d’aides - plus d’une soixantaine proposée - et permettre une meilleure gestion de la base documentaire. Graphique et ergonomique ensuite. Le moteur de recherche n’est plus satisfaisant et le CNC a besoin d’un outil de recherche performant compte-tenu de la richesse et de la grande variété de sa base documentaire. Celle-ci comprend, entre autres, des études, des statistiques, des rapports de commission…Au total cela représente plus de 3 000 documents qu’il faut organiser par catégories en fonction des contenus, des mécanismes d’aide et du profil des demandeurs. L’ergonomie et l’interface du site deviennent par conséquent primordiales afin de faciliter la navigation des internautes et l’accès aux demandes d’aide.

Image de marque et communication enfin. Le site web du CNC doit être une véritable vitrine institutionnelle et présenter son histoire, ses principes fondateurs, ses missions, son organisation, et mettre en valeur le patrimoine cinématographique français.

Un appel d’offres est lancé auprès de plusieurs entreprises. A l’issue de cette consultation, Liferay est retenu. Dans le même temps, le CNC retient Workey comme solution de dématérialisation des formulaires et Alfresco pour sa gestion documentaire

Décision et mise en place de la solution

Le choix de Liferay pour refondre le site Internet repose sur plusieurs critères. Au-delà de la notoriété de l’entreprise en raison de l’aspect Open Source de son offre, Liferay dispose de manière native d’un grand nombre de fonctionnalités (portlets) très appréciées au CNC. La solution est souple, agile et permet de répondre aux besoins des utilisateurs en termes de gestion de contenus. Par ailleurs elle permet une intégration aisée aux applications métiers des agents.

Valeur Ajoutée pour l’entreprise

Le CNC est très satisfait de la facilité de gestion des contenus de Liferay.

De nombreuses fonctionnalités sont proposées au travers d’une interface simple, conviviale. Même si l’organisation et la présentation de l’ensemble des contenus restent un défi permanent pour le CNC, la catégorisation par demandeurs (artistes, auteurs, producteurs…), types de production, phase du projet, pour les recherches d’aides et de financement est jugée satisfaisante. Les visiteurs accèdent plus facilement et plus rapidement aux formulaires de demandes d’aides automatiques - basées sur le succès économique d’une œuvre - ou sélectives - basées sur des critères artistiques après avis de commissions professionnelles. L’interfaçage de Liferay aux solutions tierces du CNC facilite la dématérialisation de ces demandes, permettant un traitement et une prise de décision plus rapides.

Le moteur de recherche est également une valeur ajoutée importante pour le CNC en raison de la quantité, de la diversité et de la richesse de ses contenus. La base documentaire du CNC regroupe plusieurs milliers d’articles catégorisés. Pour chaque catégorie, plus de 30 items ont été créés couvrant plusieurs métiers. Le contenu évoluant régulièrement cette fonctionnalité “Recherche” est soumise à des optimisations constantes afin que les visiteurs accèdent le plus rapidement possible aux contenus pertinents.

Suite à la refonte de son site web, le CNC remporte un succès grandissant. Le site enregistre en moyenne 100 000 visiteurs par mois, plus d’un million par an.

Le CNC envisage plusieurs évolutions dans l’avenir.

La mobilité tout d’abord. Les utilisateurs doivent pouvoir accéder, depuis une tablette ou un smartphone, à certains contenus (agendas, actualités, études sectorielles,…), de manière native, à travers une interface ergonomique. Pour ce faire, le CNC envisage d’évoluer vers Liferay 6.2 qui propose cette fonctionnalité de “responsive design.”

Le CNC souhaite également donner plus de visibilité aux œuvres et proposer des contenus de formats diversifiés pour s’adresser directement à des publics dont les besoins et les modes de communication varient grandement, du jeune créateur au producteur confirmé. Cela nécessite d’aller beaucoup plus loin dans l’indexation, la catégorisation et la présentation des contenus en fonction des profils des visiteurs. Le CNC envisage par ailleurs le développement de canaux spécifiques adaptés aux usages de ses publics. Une démarche qui implique une fine connaissance des utilisateurs.

Enfin pour la partie “Cinéma du monde”, qui s’adresse aux cinéastes du monde entier afin de favoriser la coproduction d’œuvres, le CNC ambitionne de réorganiser le contenu pour faciliter l’ergonomie et le partage de documents grâce à la fonctionnalité “Liferay Sync” de Liferay. Celle-ci permet d’accéder, de partager, de prévisualiser, de synchroniser des documents, en mode déconnecté, sur des appareils mobiles.

Case Study - EN Case Study - FR
Having Trouble?
Oh no! Sorry about that. If you’re running into issues, we suggest you try:
  • Disabling your pop-up blocker
  • Clearing your browser’s cache
  • Disabling any plugins on your browser
  • Using an alternate browser
  • Updating your browser to the latest version
If you’re still having trouble downloading, please reach out to us on our Contact Us page. Thank you!